L’Anjou en Action dévoile ses propositions pour 2022

18 janvier 2022, Grégory Blanc Président de l’Anjou En Action, s’adresse à la Présidente du Département et à la presse.

Pour le groupe la trajectoire budgétaire est claire : « s’appliquer à une bonne gestion pour réduire la dette de la collectivité, et investir dans les compétences qui sont les nôtres. La hausse significative des recettes du Département nous le permet ! »

 

 

Les 6 propositions majeurs du groupe

 

  • Plus de sécurité pour les mineurs en augmentant les moyens de la Préventions spécialisée

Recrudescence des violences de rue et des affrontements inter-quartiers, augmentation de la violence chez les plus jeunes, il est temps de réinvestir le champ de la prévention !

Nous proposons de réinjecter 1M€ pour augmenter le nombre des éducateurs de rue et développer l’arsenal des interventions à domicile.

Il est primordial que les enfants puissent être pris en charge dès 8 ans par les équipes de prévention.

Nous demandons au Département de se saisir des enjeux de prévention de la délinquance et de réussite éducative.

 

  • Donner les moyens aux établissement sociaux et médico sociaux de fonctionner

Janvier 2022, les commissions Autonomie et Protection de l’Enfance du Conseil Départemental, décident de geler les dotations destinées aux établissements sociaux et medio sociaux pour 2022.

Rappelons que cette compétence est une part importante des dépenses du budget de la collectivité.

Malgré une gestion prudente des finances, personne ne peut ignorer la flambée des prix et la hausse de l’inflation.

Il est difficilement pensable que ces établissements puissent fonctionner décemment, et continuer d’assurer un service public de qualité, sans une réévaluation du montant des tarifs face aux charges.

Nous demandons que ces établissements voient leurs dotations augmenter d’au moins 2,8% (base de l’inflation).

 

  • Redonner du pouvoir d’achat aux familles

Inflation, crise sanitaire et économique, beaucoup de familles voient leur pouvoir d’achat baisser. Il est de notre responsabilité, en tant que collectivité, de protéger les plus faibles. Nous proposons que la restauration scolaire soit un levier pour aider ces familles. Remplacer la tarification unique des repas par une tarification sociale en échelonnant les prix, et ainsi aider les 2/3 des familles (14 500 élèves concernés). Un total de 2M€ pourraient être débloqués. La politique actuelle du tarif unique des repas ne garantit pas une logique d’équité. Chacun doit pouvoir prétendre à un traitement juste, égalitaire et raisonnable en fonction de ses moyens.

 

  • Engager un plan de modernisation des collèges

Il est temps de débloquer une importante autorisation de programme pour engager une politique de grands travaux dans les collèges du Département. Le Maine et Loire a pris du retard : entre 2015 et 2020 la moyenne régionale d’investissements (hors Maine et Loire) était de 31.2€/habitant. Sur cette même période la moyenne de notre plafonnait à 14.3€/ habitant.

Nous proposons de lancer un diagnostic pour cibler les travaux nécessaires (de mise en sécurité, d’accessibilité, de rénovation énergétique, …) et d’engager un plan d’investissements à hauteur de 30€/habitant pour la durée du mandat.

 

  • Lancer le plan Vélo

Depuis octobre 2018, l’Anjou En Action ne cesse d’interpeller l’Assemblée Départementale sur la nécessité de construire et d’inscrire un plan vélo de qualité dans le schéma des mobilités.

Deux demandes : la construction d’un schéma directeur des liaisons cyclables sur l’ensemble du Département, et un règlement d’aides pour les EPCI et les communes. Nous devons favoriser ce mode de déplacement, et mettre comme priorité les accès aux collèges, gares, aires de covoiturage, établissements médico sociaux, …

2M€ / an seront nécessaires sans oublier une enveloppe supplémentaire pour le financement des « franchissements d’obstacles » (rivières, autoroutes, rails, …).

 

  • Développer l’habitat partagé

Accompagner le « bien vieillir » et les personnes porteuses de handicap, véritable sujet au cœur du projet social de la collectivité. L’habitat inclusif constitue une forme « d’habiter » complémentaire au domicile (logement ordinaire) et à l’accueil en établissement (hébergement). Il s’agit de petits ensembles de logements indépendants, caractérisés par la volonté de ses habitants de vivre ensemble et par des espaces de vie individuelle associés à des espaces de vie partagée, dans un environnement adapté et sécurisé.

Nous demandons que soient investis 1 M€ pour financer 50 places/an.

Insérons l’insertion !

Je reviendrai plus particulièrement sur le dossier...

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !Nous avons sous les yeux un beau document, complet, fruit d’un travail commencé il y a plus de 4 ans maintenant. Je le disais en introduction, le pari de l’intelligence collective et du travail...

Intervention sur les collèges

Intervention sur les collèges – Jean-Luc Rotureau – BS 2022 Résumé de l'article : Jean-Luc Rotureau a défendu un amendement sur les collèges :- Ouvrir une enveloppe d'1M€ supplémentaires pour les dépenses énergétiques des collèges et une de 200K€ pour faciliter les...

Compte administratif 2021

Le compte administratif 2021 Permet de mesurer les résultats réels de l’activité de l’année précédente. Il reflète la vie réelle de la collectivité.Nous ouvrons la session avec de fortes marges de manœuvre. Disons-le tout de suite, il s’agit d’une année 2021...

Propos introductifs – Budget supplémentaire 2022

Résumé de l'article : Grégory Blanc a...

Témoignage : travailler dans un EHPAD

Anjou en Action : Pouvez-vous vous présenter et...

Les propositions du groupe

Les propositions de l’Anjou en Action Depuis le début du mandat, le groupe fait des propositions en faveur des EHPAD. La Présidente s’est engagée à mettre des propositions sur la table pour le budget supplémentaire 2022. Retour sur les propositions faites par l’Anjou...

Le système tarifaire des EHPAD

Qui finance quoi ? Cette question est centrale dans le fonctionnement des EHPAD. Entre l'Etat, les Départements et les résidents, chacun finance un aspect différent de l'établissement. Retour sur ce système tripartite en quête de renouveau. I. La tarification des...

Inscription – Séminaire de rentrée

S'inscrire au séminaire du 31 août 2022 Nous faisons intervenir un formateur issu d'un organisme de formation agréé. Le coût de la formation est pris en charge soit par le Droit Individuel à la Formation des Elus (DIFE), soit par le budget formation d'une...

Vote du Budget primitif 2022, nos ambitions et priorités au cœur des débats

Cette session budgétaire s’achève après deux jours de débats sur les choix financiers à faire pour l’année 2022. Nos propositions, et positions étaient claires : protéger les plus faibles, faire de la solidarité et l’éducation les priorités, et apporter des soutiens...
Share This