UN PROJET D'AVENIR

Pour relever les défis de la transition écologique et sociale en Anjou

 

REFLÉCHIR

Et échanger avec tous sur des projets pour l’avenir 

 

PROPOSER

Des actions pour l’Anjou 

PARTICIPER

Aux grandes décisions qui engagent pour demain

 

En transition

Le Conseil départemental est responsable des rivières, de l’assainissement en milieu rural, de la préservation et de la valorisation des espaces naturels sensibles. Le Département est également propriétaire de plus de 4 000 km de voies routières, d’un grand nombre de bâtiments (collèges, maisons des solidarités, administration…).

Le Conseil départemental peut également impulser des actions auprès des acteurs économiques du tourisme, de l’agriculture, du réemploi, de l’habitat… Autant de compétences et de responsabilités que nous devons aujourd’hui utiliser comme leviers pour lutter contre le réchauffement climatique, anticiper nos modes de vie lorsqu’il fera +2°C et garantir que ces changements n’affecteront pas nos concitoyens les plus précaires.

Nos propositions

 

Une conférence verte réunissant l’ensemble des acteurs publics et privés pour établir un diagnostic quantitatif et qualitatif des risques et enjeux, concevoir un plan d’action adapté puis en évaluer la mise en œuvre.

Des investissements ambitieux, sur nos propres compétences mais aussi pour impulser des changements de pratiques durables auprès de l’ensemble des acteurs de la société civile : des bâtiments à neutralité carbone, voire à énergie positive ; un plan vélo et le maillage du territoire en aires de covoiturage multimodales ; une préservation de la biodiversité et des ressources en eau…

Des politiques de solidarités permettant à chacune et chacun de vivre ces changements au lieu de les subir : un accompagnement à l’équipement et à l’usage du numérique, l’accès à une alimentation saine à prix modéré, la proximité des services sociaux et médico-sociaux, une politique éducative inclusive…

Action / projet

Les enjeux pour demain

Depuis 1950, l’émission des gaz à effets de serre, le réchauffement climatique, le cycle de l’eau… de nombreux critères de l’Etat de notre planète s’emballent. L’ensemble constitue un système complexe dont les effets ne sont pas immédiats. Aussi, l’augmentation de la température de manière continue jusqu’en 2050 est un fait acquis dont nous devons dès à présent conscientiser les conséquences afin d’adapter le territoire et la population aux conditions de vie qui seront alors les nôtres.

En revanche, nous pouvons – et devons – encore agir afin que le réchauffement ne continue pas au-delà de 2050.

Avec la crise sanitaire Covid19, nous nous apercevons que notre économie, nos modes de vie… peuvent être chamboulés en quelques semaines. Mais nous nous réjouissons de la capacité d’adaptation dont chacune et chacun témoigne, individuellement et collectivement. Au lendemain de la crise, il faudra relancer l’économie. Il faudra surtout avoir l’ambition d’un cap, pour notre société, à l’horizon de 2050. Le Département, collectivité des solidarités, devra assurer l’aide aux plus démunis face aux conséquences de la crise. Mais il devra le faire en équilibre avec l’urgence écologique.

Nous contacter

Vous pouvez nous joindre par courrier postal, téléphone ou e-mail ou simplement avec le formulaire ci-après.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

L’Anjou en action

Hôtel du Département

488, Boulevard Foch

49000 Angers

Vos suggestions, questions, remarques...

3 + 7 =

Share This