Développement du numérique à l’échelle du département

 

Le conseil départemental de Maine et Loire a massivement investi dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication implantant dans chaque collège du département une salle multimédia et procédant au câblage des bâtiments afin de permettre aux jeunes d’apprendre à manier l’outil numérique et ses applicatifs.

Plus récemment la crise sanitaire a révélé un réel besoin des collèges en matériels nomades afin de disposer d’une plus grande souplesse de gestion et de s’adapter aux nouvelles pratiques d’enseignement notamment avec des classes mobiles.

Lors de cette session du jeudi 16 décembre 2021, nous avons voté une dotation aux établissements du Maine et Loire de :

  • 2 classes mobiles de 16 ordinateurs portables
  • 2 classes mobiles de 16 tablettes numériques
  • 1 classe mobile de 16 ordinateurs portables et 1 de 16 tablettes numériques

Le cout de ces équipements est évalué à 2M€.

L’Anjou en Action souhaite aller plus loin

La question de l’évaluation et des bonnes pratiques 

Jean-Luc Rotureau : « C’est un effort significatif que nous saluons, l’utilisation du numérique étant un enjeu fort pour le présent et l’avenir. Il restera à préciser de quelle manière nous pourrons évaluer l’utilisation de ces équipements afin que les établissements puissent partager entre eux et, avec notre collectivité, les bonnes pratiques et aller au-delà de difficultés ou obstacles éventuels. »

 

Investir dans les collèges, une priorité pour 2022

Jean Luc Rotureau poursuit : « L’exemple des collèges est intéressant car nous aurons des propositions à faire. Elles seront d’abord dans le budget de fonctionnement, mais aussi en section d’investissement où les besoins sont nombreux. Certains collèges sont anciens et nécessitent de grosses maintenances. D’autres deviennent trop petits, je pense à Jean Zay à Montreuil-Juigné. Il y a aussi les Hauts de St Aubin à Angers, un quartier possédant autant d’habitants qu’une ville ! Peut-on penser une ville de cette dimension sans collège ? Non bien entendu. C’est d’ailleurs pour cela que la ville d’Angers a fait une réserve foncière dans la programmation de l’aménagement de ce quartier. Mais on voit bien que toutes ces remarques, comme d’autres sur d’autres lieux, relèvent d’un PPI où chacun(e) doit amener ses réflexions car seule la réflexion collective permettra de recenser les besoins et penser les arbitrages. »

 

Un plan Charlemagne bis évoqué

« Notre groupe est convaincu qu’il faudra dans ce mandat un plan de grande envergure sur les collèges car les besoins vont être nombreux. Ce doit être la priorité des priorités de ce mandat en matière d’investissement.

Plan Charlemagne bis ou de tout autre nom, peu importe…Ce que nous souhaitons, c’est d’une part être au clair sur les calendriers et les phases de discussion pour construire un plan d’investissements cohérent et juste et d’autre part vous faire partager chers Collègues cette priorité des collèges car l’éducatif est sans aucun doute, avec la protection de l’enfance, un axe prioritaire du mandat. » 

Lire l’intervention de jean-Luc Rotureau

 

 

 

Quelques chiffres :

Investissements dans les collèges entre 1999 et 2015

 

 

Le plan d’investissement Charlemagne

Lancé en 1999, « le programme Charlemagne 2000 » se voulait être un grand plan d’investissements de rénovation et mise en sécurité des collèges de Maine et Loire. Il comprenait : – six restructurations complètes de collèges,- six restructurations de services de demi-pension,- la mise en sécurité de vingt-deux établissements.

Pour un budget total de 139 750 750 €

 

Dépenses / habitant consacrées aux collèges en Pays de la Loire

A titre de comparaison ; le total des investissements / habitant entre 2015 et 2020 en Pays de la Loire :

Maine et Loire : 86 000€/ habitant

 Loire Atlantique : 175 000€/ habitant

Mayenne : 97 000€ / habitant

Sarthe : 250 000€/ habitant

Vendée : 206 000€ / habitant

 

Insérons l’insertion !

Je reviendrai plus particulièrement sur le dossier...

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !Nous avons sous les yeux un beau document, complet, fruit d’un travail commencé il y a plus de 4 ans maintenant. Je le disais en introduction, le pari de l’intelligence collective et du travail...

Intervention sur les collèges

Intervention sur les collèges – Jean-Luc Rotureau – BS 2022 Résumé de l'article : Jean-Luc Rotureau a défendu un amendement sur les collèges :- Ouvrir une enveloppe d'1M€ supplémentaires pour les dépenses énergétiques des collèges et une de 200K€ pour faciliter les...

Compte administratif 2021

Le compte administratif 2021 Permet de mesurer les résultats réels de l’activité de l’année précédente. Il reflète la vie réelle de la collectivité.Nous ouvrons la session avec de fortes marges de manœuvre. Disons-le tout de suite, il s’agit d’une année 2021...

Propos introductifs – Budget supplémentaire 2022

Résumé de l'article : Grégory Blanc a...

Témoignage : travailler dans un EHPAD

Anjou en Action : Pouvez-vous vous présenter et...

Les propositions du groupe

Les propositions de l’Anjou en Action Depuis le début du mandat, le groupe fait des propositions en faveur des EHPAD. La Présidente s’est engagée à mettre des propositions sur la table pour le budget supplémentaire 2022. Retour sur les propositions faites par l’Anjou...

Le système tarifaire des EHPAD

Qui finance quoi ? Cette question est centrale dans le fonctionnement des EHPAD. Entre l'Etat, les Départements et les résidents, chacun finance un aspect différent de l'établissement. Retour sur ce système tripartite en quête de renouveau. I. La tarification des...

Inscription – Séminaire de rentrée

S'inscrire au séminaire du 31 août 2022 Nous faisons intervenir un formateur issu d'un organisme de formation agréé. Le coût de la formation est pris en charge soit par le Droit Individuel à la Formation des Elus (DIFE), soit par le budget formation d'une...

Vote du Budget primitif 2022, nos ambitions et priorités au cœur des débats

Cette session budgétaire s’achève après deux jours de débats sur les choix financiers à faire pour l’année 2022. Nos propositions, et positions étaient claires : protéger les plus faibles, faire de la solidarité et l’éducation les priorités, et apporter des soutiens...
Share This