"Insérons l'insertion !"

Je reviendrai plus particulièrement sur le dossier accompagnement socioprofessionnel. Certains bénéficiaires du RSA entrent dans le dispositif et en sortent très rapidement. Pour d’autres, les étapes sont plus complexes, plus difficiles à assumer. Pour ces bénéficiaires, nous sommes convaincus, et ce de longue date, qu’un accompagnement soutenu, y compris dans les premiers mois de reprises d’activités, est indispensable pour permettre une sortie positive et durable du dispositif RSA. Cette idée, que nous avons portons depuis plusieurs années est ici reprise. C’est avec satisfaction que nous voyons ce dossier aboutir.

Le contexte socioéconomique a fortement évolué sur les derniers mois avec une forte baisse du nombre de demandeurs d’emplois, avec des difficultés de recrutement pour les entreprises, avec un rapport au travail qui change. Concilier vie professionnelle et vie personnelle devient prioritaire.

Les activités qui relèvent de nos compétences n’échappent à cette situation, bien au contraire. Nous connaissons tous les difficultés rencontrées dans les EHPAD, dans les SAAD pour trouver les intervenants indispensables à la conduite de l’activité « aide à la personne ». Les constats sont là. Nous sommes au bord de la rupture. Il y a urgence.

Portons une attention particulière au domaine de l’aide à la personne où le recrutement est en très forte tension. Aujourd’hui, il faut être encore plus efficace dans les projets favorisant l’accès à l’emploi. Depuis plus de 10 ans, nous proposons des chantiers en entreprises et dans les structures du médical et du médico-social. Il faut que l’articulation entre l’insertion et l’emploi soit claire si on veut que les personnes s’engagent dans des parcours durables.

Nous vous proposons de lancer un appel à projets innovants pour expérimenter avec nos partenaires des formes d’accompagnement directement dans l’emploi en mobilisant les allocations RSA pour aider la personne à s’organiser quand il s’agit des frais supplémentaires : déplacements, garde d’enfants…

L’insertion doit aussi être une réponse à l’activité économique et en particulier dans les compétences qui sont les nôtres. Nous ne pouvons pas continuer ainsi, insérons l’insertion.

Jocelyne MARTIN

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !Nous avons sous les yeux un beau document, complet, fruit d’un travail commencé il y a plus de 4 ans maintenant. Je le disais en introduction, le pari de l’intelligence collective et du travail...

Intervention sur les collèges

Intervention sur les collèges – Jean-Luc Rotureau – BS 2022 Résumé de l'article : Jean-Luc Rotureau a défendu un amendement sur les collèges :- Ouvrir une enveloppe d'1M€ supplémentaires pour les dépenses énergétiques des collèges et une de 200K€ pour faciliter les...

Compte administratif 2021

Le compte administratif 2021 Permet de mesurer les résultats réels de l’activité de l’année précédente. Il reflète la vie réelle de la collectivité.Nous ouvrons la session avec de fortes marges de manœuvre. Disons-le tout de suite, il s’agit d’une année 2021...

Propos introductifs – Budget supplémentaire 2022

Résumé de l'article : Grégory Blanc a...

Témoignage : travailler dans un EHPAD

Anjou en Action : Pouvez-vous vous présenter et...

Les propositions du groupe

Les propositions de l’Anjou en Action Depuis le début du mandat, le groupe fait des propositions en faveur des EHPAD. La Présidente s’est engagée à mettre des propositions sur la table pour le budget supplémentaire 2022. Retour sur les propositions faites par l’Anjou...

Le système tarifaire des EHPAD

Qui finance quoi ? Cette question est centrale dans le fonctionnement des EHPAD. Entre l'Etat, les Départements et les résidents, chacun finance un aspect différent de l'établissement. Retour sur ce système tripartite en quête de renouveau. I. La tarification des...

Inscription – A venir prochainement

Formation du 30 novembre 2022 Nous faisons intervenir un formateur expert issu d'un organisme de formation agréé. Le coût de la formation est pris en charge soit par le Droit Individuel à la Formation des Elus (DIFE), soit par le budget formation d'une collectivité. -...
Share This