Un autre regard :

La méthanisation, un atout de la transition énergétique à encadrer

Elle est conseillère départementale de Maine-et-Loire. Il est conseiller régional des Pays-de-la-Loire. Brigitte Guglielmi et Jean-Louis Belliard se sont prêtés au jeu de l’interview croisée pour nous livrer leur vision de la méthanisation. Deux visions basées sur des expériences différentes à des échelons différents.

Anjou en Action : Pouvez-vous nous présenter la méthanisation en quelques mots ?

Jean-Louis Belliard : La méthanisation est un procédé qui permet de produire du biogaz issu de la fermentation des déchets, des effluents d’élevages et des cultures. Ce gaz est ensuite utilisé pour produire de la chaleur, de l’électricité et pour faire fonctionner des véhicules.

Brigitte Guglielmi : Elle représente aussi une véritable opportunité, en particulier pour les agriculteurs et les collectivités, en leur permettant de produire du gaz pour leur propre consommation ou pour le vendre, mais aussi de trouver une solution de traitement des déchets organiques qui sont transformés en engrais naturels.

AeA: Comment la collectivité dans laquelle vous êtes élus intervient-elle en faveur de la méthanisation ?

Jean-Louis Belliard : Dans le cadre du plan de relance gouvernemental, la Région des Pays-de-la-Loire a récemment lancé un appel à projets (« Unités de méthanisation en Pays-de-la-Loire ») pour accompagner le développement de la filière biogaz. Il doit permettre de sélectionner des projets de méthanisation qui sont les plus pertinents sur le plan environnemental, énergétique et sociétal. Les projets sélectionnés recevront ensuite une subvention de la Région pour faciliter leur mise en place.

Brigitte Guglielmi : Au niveau de la planification, le Département de Maine-et-Loire a réalisé un schéma départemental de développement de la méthanisation dont l’objectif est d’atteindre 49 unités agricoles d’ici à 2025. Au niveau opérationnel, le Département intervient à travers le capital d’Alter Energies qui ensuite soutient le développement des unités de méthanisation. Par rapport aux appels à projets, l’avantage de ce moyen d’intervention est de suivre sur le plus long terme la méthanisation à travers les réunions des assemblées générales d’Alter Energies.

AeA : Au regard des nombreux exemples de dérive observés dans des territoires proches, ou même à l’étranger, pensez-vous que la méthanisation soit une solution d’avenir ?

Jean-Louis Belliard : Il est indéniable que la méthanisation est un réel atout pour la transition énergétique. Cependant, elle est trop peu encadrée et peut rapidement devenir incontrôlable. C’est dans ces cas-là qu’elle devient un problème (« Deux-Sèvres. Fuite dans une unité de méthanisation à Combrand : syndicat et association s’inquiètent »). Nous proposons (NDLR : Jean-Louis Belliard et son groupe politique au sein du conseil régional) plusieurs garde-fous à mettre en place. Par exemple, pour contrer les problèmes liés aux fuites de digestat, nous proposons de systématiser la construction de bassins de rétention. Pour éviter que des parcelles agricoles soient cultivées intensivement pour alimenter les méthaniseurs (NDLR : la méthanisation nécessite des cultures pour fonctionner), nous proposons de refuser de subventionner les projets qui font appel à des cultures irriguées. C’est un contresens écologique !

Brigitte Guglielmi : Je suis d’accord avec Jean-Louis Belliard. Je tiens à compléter en rappelant que ni lui ni l’Anjou en Action ne sont contre le développement de la méthanisation. Les garde-fous qu’il propose doivent éviter les contresens écologiques et, plus largement, toute dérive de la méthanisation. Si elle est encadrée, cette technologie est un levier pour réduire la dépendance énergétique de la France et atteindre ses objectifs de développement des énergies renouvelables. La réglementation nationale doit donc se saisir de ces enjeux !

Insérons l’insertion !

Je reviendrai plus particulièrement sur le dossier...

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !

Stratégie mobilités : de beaux documents avec des points de vigilance !Nous avons sous les yeux un beau document, complet, fruit d’un travail commencé il y a plus de 4 ans maintenant. Je le disais en introduction, le pari de l’intelligence collective et du travail...

Intervention sur les collèges

Intervention sur les collèges – Jean-Luc Rotureau – BS 2022 Résumé de l'article : Jean-Luc Rotureau a défendu un amendement sur les collèges :- Ouvrir une enveloppe d'1M€ supplémentaires pour les dépenses énergétiques des collèges et une de 200K€ pour faciliter les...

Compte administratif 2021

Le compte administratif 2021 Permet de mesurer les résultats réels de l’activité de l’année précédente. Il reflète la vie réelle de la collectivité.Nous ouvrons la session avec de fortes marges de manœuvre. Disons-le tout de suite, il s’agit d’une année 2021...

Propos introductifs – Budget supplémentaire 2022

Résumé de l'article : Grégory Blanc a...

Témoignage : travailler dans un EHPAD

Anjou en Action : Pouvez-vous vous présenter et...

Les propositions du groupe

Les propositions de l’Anjou en Action Depuis le début du mandat, le groupe fait des propositions en faveur des EHPAD. La Présidente s’est engagée à mettre des propositions sur la table pour le budget supplémentaire 2022. Retour sur les propositions faites par l’Anjou...

Le système tarifaire des EHPAD

Qui finance quoi ? Cette question est centrale dans le fonctionnement des EHPAD. Entre l'Etat, les Départements et les résidents, chacun finance un aspect différent de l'établissement. Retour sur ce système tripartite en quête de renouveau. I. La tarification des...

Inscription – Séminaire de rentrée

S'inscrire au séminaire du 31 août 2022 Nous faisons intervenir un formateur issu d'un organisme de formation agréé. Le coût de la formation est pris en charge soit par le Droit Individuel à la Formation des Elus (DIFE), soit par le budget formation d'une...

Vote du Budget primitif 2022, nos ambitions et priorités au cœur des débats

Cette session budgétaire s’achève après deux jours de débats sur les choix financiers à faire pour l’année 2022. Nos propositions, et positions étaient claires : protéger les plus faibles, faire de la solidarité et l’éducation les priorités, et apporter des soutiens...
Share This